arrêter les oversleep

Faire des oversleeps, c'est dormir plus que prévu. Cela se fait de manière automatique sans qu'on en ait le contrôle. Par exemple, vous dormiez tellement profondément que vous n'entendiez pas le réveil. Cela est une expérience très courante de l'oversleep quand on essaie le sommeil polyphasique.

Ici, je vous montre comment arrêter des oversleeps. Cela est vraiment très important car moi-même, j'avais du mal à ne pas faire d'oversleeps pendant au moins 15 jours de suite. J'ai réfléchi au fur et à mesure à ce que je pourrais faire pour changer ça en m'améliorant juste un peu. Ensuite, j'ai fini par élaborer une stratégie complète pour tout le monde pour arrêter les oversleeps dès le début.

La première chose que je dois utiliser pour contrer les oversleep, c'est une technique avec les réveils. D'abord, je dois en utiliser plusieurs qui ne sonne pas en même temps au cas où je ne me réveille pas. Ainsi, j'ai toujours des réveils de secours. C'est la toute première technique. J'ai utilisé ça mais sachez que cela ne marchait pas, je vais vous expliquer pourquoi.

En fait, pendant la journée, je dormais normalement sauf que je ne faisais pas beaucoup de sommeil paradoxal. Et pendant la nuit, j'étais très fatigué. Tout cela se passait alors que je n'étais pas adapté au sommeil. Je dors profondément la nuit et moins le jour. Du fait, le cerveau veut récupérer le sommeil paradoxal en dormant la quantité de sommeil paradoxal qu'il lui manque. Maintenant, comment contrer ça?

La stratégie adapti-mètre

Et c'est là que je vous dévoile alors la deuxième technique. La deuxième technique est assez simple. Vous devez simplement calculer votre niveau d'adaptation. Cela se fait pendant la journée. Par exemple, vous faites l'Uberman et vous faites une sieste à 12H, à 16H et à 20H. Vous devez regarder la qualité de votre sommeil. Dormez-vous profondément et faites-vous beaucoup de rêves. Vous devez alors mesurer vous-même la quantité de sommeil paradoxal que vous avez fait. Faites-le vraiment d'intuition, cela fonctionnera et n'hésitez pas de vous. Aussi, cette mesure se fait la journée car le cerveau a, par habitude circadienne, envie de faire du sommeil paradoxal pendant la nuit et non le jour.

Ensuite, vous devez avoir un comportement en fonction de la mesure de votre adaptation. 

La première chose à avoir comme comportements sont les micro-siestes. Moins vous êtes adapté, plus vous allez faire de micro-siestes pendant la nuit. Les micro-siestes doivent être assez séparés en temps et assez dispersés au cours de la nuit. Ce comportement vous permettra de ne pas dormir trop lorsque vous êtes censé être très fatigué.

La tactique 10-10

Ici, la troisième technique est encore une technique de nuit pour vous empêcher de trop dormir. Elle consiste à ne pas faire une sieste entière de 20 à 30 minutes. A la place, vous faites 2 siestes courtes de 10 minutes qui sont séparées d'une minute. Donc, au lieu de vous réveiller après 20 minutes, vous vous réveillez après 10 minutes pour vous empêcher d'être complètement inhibé par le sommeil. ensuite, vous devez absolument mesurer votre niveau de fatigue. Etes-vous fatigué, énormément fatigué? Regardez bien votre niveau de fatigue. Ensuite, vous dormez de nouveau 10 minutes. Si vous vous réveillez comme il faut, c'est qu'à ce niveau de fatigue, vous n'aviez aucun problème pour vous réveiller. Si vous avez au contraire fait un oversleep, c'est que vous auriez dû arrêter de dormir. Cela veut dire que vous ne faites pas votre sieste complète et vous allez boire un café et vous rafraichir pour vous réveiller. 

Ainsi, la prochaine fois où vous verrez ce niveau de fatigue en utilisant la tactique 10-10, vous devez simplement ne pas faire la deuxième sieste.

Equivalence jour-nuit

Vous serez adapté au sommeil polyphasique dès que vous aurez réussi à avoir un niveau de sommeil qui est le même pendant la nuit et le jour. Votre niveau de fatigue sera aussi équivalent.

Seulement, comme on sait qu'il est facile de se réveiller le jour et qu'il est difficile de se réveiller pendant la nuit, je vais vous donner un truc pour créer un équilibre entre le jour et la nuit. L'équilibre ne sera pâs parfait. Vous aurez juste donner un coup de pouce à votre adaptation.

Pour cette quatrième technique, vous allez simplement diminuer au maximum la luminosité pendant le sommeil du jour et augmenter au maximum la luminosité pendant le sommeil de nuit. Pour diminuer la luminosité le jour, vous pouvez utiliser des rideaux et être dans une pièce la plus sombre possible. Vous pouvez aussi mettre un bonnet pour cacher vos yeux ou des lunettes de nuit. Pour la nuit, vous pouvez simplement allumer la lumière tout en dormant.

Au fur et à mesure de votre adaptation, vous pourrez alors diminuer la luminosité de toutes les siestes au maximum pour augmenter au maximum le taux de mélatonine pendant vos siestes. Ainsi, vous aurez une récupération maximale.

Le réveil de secours

Le réveil de secours est vraiment très important. Seulement, si vous ne faites pas sonner votre réveil de secours au bon moment, vous ne réussirez pas à vous réveiller.

Pendant 5 jours, votre réveil de secours doit sonner 2H après le début de votre sommeil. Si vous faites un oversleep pendant ces jours, vous recommencez pendant 5 jours à mettre le réveil 2H après votre réveil.

Si vous réussissez à ne pas faire d'oversleep, vous pouvez mettre votre réveil de secours 1H30 après le début de votre sommeil. Faites ça pendant 5 jours. Si vous avez fait un oversleep pendant cette deuxième étape, recommencez-la.

Ensuite, vous pouvez mettre votre réveil de secours 1H après le début de votre sieste. Et vous laissez ça comme ça. 

Séparation des réveils

Normalement, vous êtes censé avoir un réveil de secours et plusieurs réveils pour se réveiller à temps. Mais pour séparer la sonnerie de ces réveils en temps, vous ne devez pas vous y prendre n'importe comment.

Le mieux est d'avoir assez de réveils. Je pense qu'avoir 5 réveils est indispensable même si cela coûte cher. Achetez assez de réveils selon ce que vous voulez investir.

Si vous achetez 5 réveils, voici comment placer leur sonnerie:

  • Le premier après 20 minutes de sommeil.
  • Le deuxième après 30 minutes.
  • Le troixième après 40 minutes.
  • La quatrième après 50 minutes.
  • Le cinquième réveil est le réveil de secours. Si vous avez lu au-dessus, vous savez pour quand le mettre en route.
Le mieux est même de mettre assez de volume pour chaque réveil et d'avoir des réveils qui sonnent pendant suffisamment de temps.

Lorsque vous vous réveillez alors à un de ces réveils, vous devriez alors mettre le réveil en répétition comme si vous vouliez dormir plus. Faites cela au cas où vous vous rendormiez. N'éteignez vos réveils seulement une fois que vous êtes resté éveillé 5 minutes.

Si vous utilisez la technique 10-10, vous devriez mettre le quatrième réveil après 10 minutes au lieu de le mettre pour vous réveiller après 50 minutes. Une fois que vous vous réveillez à ce réveil, vous devez alors mettre ce réveil après 50 minutes comme prévu.

Finalement

Voici les techniques que vous devriez utiliser avec le réveil et la gestion du temps:

  • En acheter plusieurs
  • Dormir une sieste de 20 minutes en deux fois 10 minutes lorsque vous sentez la fatigue
  • Avoir un réveil de secours + La stratégie complète pour le réveil de secours
  • Avoir des réveils séparés de 10 minutes chacun.
Et pour diminuer la fatigue de la nuit:

  • Faire des micro-siestes. Moins la qualité du jour est bonne, plus vous faites de micro-siestes. Faites-en maximum 12 de 5 minutes.
  • Créez  une équivalence entre le jour et la nuit. Augmentez la luminosité pendant les siestes des nuits et diminuez la luminosité pendant les siestes du jour.

Utilisez vraiment toutes les techniques où sinon, vous allez le regretter. Gérer les oversleep a été très difficile pour moi. Au minimum, utilisez les techniques les plus puissantes que je viens de vous donner, à savoir:

  • Avoir plusieurs réveils, obligatoirement. 2 réveils n'est pas assez. Achetez-en au minimum 3, dont un réveil de secours.
  • La technique 10-10 est très importante.
  • Utilisez obligatoirement les micro-siestes. Si vous ne pouvez pas dormir trop longtemps (tactique 10-10) alors que vous êtes très fatigué, les micro-siestes doivent vous empêcher d'être trop fatigué.
Voici le top des 3 techniques que vous devriez utiliser. Mon conseil est que vous portiez une attention particulière à ces 3 techniques. Avant chaque sieste, pensez à ces trois techniques et vérifiez bien que vous les utiliser.

Même si vous ne faites pas trop attention aux autres techniques, vous devriez alors quand même les utiliser. Quand vous serez habitué à faire obligatoirement les 3 techniques les plus importantes, vous pourrez alors prendre une attetion particulière aux autres techniques.

2 votes. Moyenne 1.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×